DE  |  EN  |  FR  |  IT  |

Politique d’encouragement de la marche

Mobilité piétonne Suisse s’engage depuis 1975 en faveur d’une politique de mobilité qui encourage la marche. L’association nationale soutient les points de vue suivants dans les activités de la Confédération, différents groupe de travail sur la mobilité, ainsi que des campagnes politiques:

  • La sécurité des traversées piétonnes constitue un enjeu majeur. Les accidents impliquant des piétons surviennent très souvent lors de traversées.
  • Les droits des piétons en tant qu’usagers de la route doivent être garantis.
  • Les surfaces piétonnes doivent être exclusivement réservées aux piétons. Source potentielle de conflits, les surface mixte doivent rester des exceptions. Les usagers qui ont le plus besoins d’espaces sûrs pour se déplacer y sont constamment en alerte.
  • Les villes et communes doivent offrir suffisamment d’espace de séjour et de déplacement de qualité.

Actualité politique

 Veloinitiative

PRO VELO s’apprête à lancer son initiative vélo. Le texte demande de compléter l’article constitutionnel (art. 88) consacré aux chemins et sentiers pédestres. Ne vous méprenez pas : c’est une bonne nouvelle, car l’initiative ancrerait non seulement la pratique du vélo plus solidement sur la scène politique nationale, mais aussi celle de la marche. Des réseaux séparés pour les vélos contribuent également à éviter les conflits entre piétons et cyclistes. De plus, le nouvel article rendrait possible le financement de campagnes de promotion tant de la pratique du vélo, que de la marche au travers de campagnes de communication. Car les déplacements à pied et à vélo ne doivent pas uniquement être encouragés par la mise à disposition d’infrastructures, mais aussi par la diffusion de messages encourageants et d’idées créatives.

Nous recevons régulièrement des plaintes de membres et de citoyens soucieux, voire indignés, du comportement irrespectueux de certains cyclistes sur les surfaces réservées aux piétons. La bonne cohabitation entre piétons et cyclistes fait partie des préoccupations quotidiennes du secrétariat de Mobilité piétonne Suisse. Nous constatons toutefois que ce sont souvent des décisions politiques ou d’aménagement qui sont la cause de situations conflictuelles. Oublié pendant des décennies de planification des transports, le vélo récupère peu à peu la largeur de chaussée qui lui revient.

Plus de vélos à la place des voitures contribuerait utilement à la qualité de vie dans les villes et villages (moins de voitures sur la route, ou stationnées, par exemple). L’initiative vélo vise à créer une base importante pour la promotion du vélo, sans que celle-ci ne se fasse au détriment des piétons. C’est pourquoi le comité et l’assemblée générale de Mobilité piétonne Suisse ont décidé de soutenir l’initiative.