DE  |  EN  |  FR  |  IT  |

Campagne zèbre jaune

L’accident de la route n’est pas une fatalité

Il faut que la priorité dont bénéficient les usagers sur les passages piétons soit mieux respectée par les conducteurs. Les piétons ne devraient toutefois s’engager sur la chaussée que si les véhicules sont vraiment en mesure de s’arrêter. Si tous les usagers de la route font preuve de courtoisie, la sécurité routière en ressort renforcée. Les 5 conseils réciproques doivent y contribuer.Ils ont été élaborés par Mobilité piétonne et le Touring Club Suisse, en collaboration avec le Bureau suisse de prévention des accidents (bpa) et d’autres instances spécialisées.

La campagne « Zèbre jaune » est un projet pour la Journée mondiale de la Santé de l’OMS du 7ème avril 2004, qui est consacrée à la sécurité dans le trafic routier. Cette campagne représente également un des projets officiels de la Suisse dans le cadre de la semaine de Sécurité routière de la CEE de l ’ONU.

La loi actuelle

Ordonnance sur les règles de la circulation routière
OCR, art. 6.1: Avant d’atteindre un passage pour piétons où le trafic n’est pas réglé, le conducteur accordera la priorité à tout piéton ou utilisateur d ’un engin assimilé à un véhicule qui est déjà engagé sur le passage ou qui attend devant celui-ci avec l’intention visible de l’emprunter. Il réduira à temps sa vitesse et s’arrêtera, au besoin, afin de pouvoir satisfaire à cette obligation.
OCR, art. 47.2: Sur les passages pour piétons où le trafic n’est pas réglé, les piétons ont la priorité, sauf à l’égard des tramways et des chemins de fer routiers. Ils ne peuvent toutefois user du droit de priorité lorsque le véhicule est déjà si près du passage qu’il ne lui serait plus possible de s’arrêter à temps.

Ordonnance sur les amendes d’ordre: (depuis le 1-3-2006)
OAO Ch. 337: Ne pas accorder la priorité à un passage pour piétons
(art. 33 LCR, art. 6, al. 1 et 2, OCR) 140 francs

Campagne Gelbes Zebra

L’accident de la route n’est pas une fatalité

Il faut que les conducteurs respectent mieux la priorité dont bénéficient les usagers sur les passages piétons. Les piétons ne devraient toutefois s’engager sur la chaussée que si les véhicules sont vraiment en mesure de s’arrêter. Si tous les usagers de la route font preuve de courtoisie, la sécurité routière en ressort renforcée.

Les 5 conseils réciproques rappelés dans le cadre de la campagne Zèbre Jaune doivent y contribuer. Ils ont été élaborés par Mobilité piétonne Suisse et le Touring Club Suisse, en collaboration avec le Bureau suisse de prévention des accidents (bpa) et d’autres instances spécialisées.
La campagne « Zèbre jaune » est un projet qui a été développé pour la Journée mondiale de la Santé de l’OMS du 7 avril 2004, consacrée à la sécurité dans le trafic routier. Cette campagne représente également un des projets officiels de la Suisse dans le cadre de la semaine de Sécurité routière de la CEE de l’ONU.

Le droit en vigueur

Ordonnance sur les règles de la circulation routière
OCR, art. 6.1: Avant d’atteindre un passage pour piétons où le trafic n’est pas réglé, le conducteur accordera la priorité à tout piéton ou utilisateur d ’un engin assimilé à un véhicule qui est déjà engagé sur le passage ou qui attend devant celui-ci avec l’intention visible de l’emprunter. Il réduira à temps sa vitesse et s’arrêtera, au besoin, afin de pouvoir satisfaire à cette obligation.
OCR, art. 47.2: Sur les passages pour piétons où le trafic n’est pas réglé, les piétons ont la priorité, sauf à l’égard des tramways et des chemins de fer routiers. Ils ne peuvent toutefois user du droit de priorité lorsque le véhicule est déjà si près du passage qu’il ne lui serait plus possible de s’arrêter à temps.

Ordonnance sur les amendes d’ordre: (depuis le 1-3-2006)
OAO Ch. 337: Ne pas accorder la priorité à un passage pour piétons
(art. 33 LCR, art. 6, al. 1 et 2, OCR) 140 francs