DE  |  EN  |  FR  |  IT  |

Modération et infrastructures

Mobilité piétonne Suisse s’engager pour:

  • La modération du trafic par la limitation des vitesses de circulation, comme les zones 30 et les zones de rencontre.
  • Des infrastructures attractives et sûres pour la marche.

Les piétons ont besoins de pouvoir traverser en toute sécurité les routes qui croisent leur chemin et ils doivent se sentir à l’aise dans les espaces aménagés à leur intention. Dans la majeure partie des cas, la limitation des vitesses doit être accompagnée de mesures infrastructurelles.

Modération de la circulation

La modération de la circulation, par l’abaissement de la vitesse de circulation du trafic dans les zones 30km, ou les zones de rencontre limités à 20 km/h, constitue un moyen simple,peu couteux et efficace de rendre les rues plus « marchables ». En cas d’accidents, les blessures pour les piétons sont nettement moins graves si les véhicules roulent à 30 ou 20 km/h que s’ils roulent à 50km/h. Ce type de régime de circulation permet en outre aux usagers à pied de traverser partout où ils le souhaitent sur la chaussée. Dans les zones de rencontre, les piétons bénéficient même de la priorité. L’abaissement des vitesses a par ailleurs un impact non négligeable sur les émissions sonores que les autorités sont tenues de réduire dans de nombreux quartiers.

Infrastructures favorisant la marche

  • Les traversées : les aides à la traversée, notamment les passages pour piétons, constituent des infrastructures essentielles du réseau piétonnier.
  • Les trottoirs : avec les traversées, les trottoirs constituent la deuxième « brique » de construction du réseau piéton. Il est indispensable que les piétons bénéficient de la sécurité et du confort que doivent leur garantir les trottoirs, et que l’espace à disposition n’y soit par conséquent pas contraint par le passage d’autres véhicules, notamment les vélos.
  • Afin que les limitations de vitesses soient respectées, il est généralement nécessaire de procéder à des aménagements physiques de la rue. Les mesures les plus courantes sont l’aménagement de portes d’entrée, le rétrécissement des largeurs de chaussées, les plateaux et les bastions.
  • L’entretien et accessibilité : une infrastructure de qualité pour les piétons doit être libre de toute pierre d’achoppement, nettoyée et entretenue régulièrement, et accessible à tous.

Mobilité piétonne Suisse s’engage pour que ces différents types d’infrastructures soient planifiés et réalisés de manière professionnelle afin d’offrir partout en Suisse des réseaux de chemins pour piétons de qualité.

Prix Flâneur d’Or

Le Flâneur d’Or décerné par Mobilité piétonne Suisse vise notamment à récompenser les réalisations exemplaires.