DE  |  EN  |  FR  |  IT  |

Nos objectifs

Mobilité piétonne Suisse prend comme thèmes de réflexion les qualités de la marche. Elle démontre que se déplacer à pied librement et en toute sécurité est un droit fondamental.

Marcher c’est aussi circuler. Les piétons sont les plus nombreux dans le trafic: presque tout le monde est piéton. Un tiers de tous les trajets quotidiens se parcourt à pied, tout trajet motorisé commence et finit par un parcours effectué à pied. Mobilité piétonne Suisse s’engage à ce que la marche soit reconnue comme un mode de déplacement. Elle s’engage pour que la marche soit perçue et admise dans la société et la politique comme faisant partie de la nouvelle culture de la mobilité. Elle s’engage pour une politique des transports et une législation routière qui prennent en considération les intérêts des piétons de manière plus significative.

Pour un trafic sûr. Chaque année, 3000 piétons sont victimes d’un accident de la route. Pour eux, les conséquences sont particulièrement graves. Mobilité piétonne Suisse s’engage pour que la circulation soit organisée de telle manière qu’il n’y ait plus de piétons et piétonnes gravement blessés. Elle s’appuie sur le modèle de la cohabitation de tous dans le trafic.

Pour un trafic respectueux de l’individu Beaucoup de piétons sont par moment dépassés dans le trafic. Pour les personnes âgées, les personnes handicapées et les enfants en particulier, affronter le trafic est une tâche complexe. Mobilité piétonne Suisse s’engage pour que l’on prenne conscience des limites des possibilités de l’individu en tant que participant au trafic et que cela se traduise à l’avenir dans la législation routière.

A l’intérieur des agglomérations: la priorité au piéton. Relégué sur les trottoirs, le piéton a ces dernières décennies été limité dans sa mobilité. Le développement rapide et fluide du trafic motorisé est le plus souvent l’objectif premier des planificateurs des transports et des politiciens. Mobilité piétonne Suisse démontre que la rue doit être à disposition de tous en tant qu’espace de vie. Elle s’engage afin que les déplacements à pied soit reconnus comme faisant partie du trafic en général. Elle se bat pour des espaces publics de qualité.